Avis de non responsabilité :
"L'association", "4BFS", "l'équipe de spécialistes", "les consultantes" désigne les intervenants formés et compétents de l'association loi 1901 à but non lucratif 4 Baby Fertility Secrets domiciliée au 11 ter rue Bergeret 95290 L'Isle Adam. Les témoignages et résultats évoqués sur le site sont les résultats obtenus par les femmes que nous avons accompagnées et ne constituent pas une garantie de résultats similaires.

"Faisons de votre maternité rêvée une réalité" Tél : 09 70 44 44 17 (coût d'un appel local)
Skype : quatrebfs2007
   

Luttez contre ces choses qui peuvent Impacter Négativement vos Chances d’Avoir un Bébé

Lorsque bébé ne vient pas, il est important de ne pas considérer l’attente du seul point de vue médical. Le point de vue médical est important et primordial mais il est également important que vous preniez votre terrain fertile en compte à votre niveau pour pouvoir en tirer le meilleur si cette intervention médicale est nécessaire dans votre situation fertile.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise une prise en charge médicale au bout de 18 mois mais elle préconise aussi la prise en charge du cadre dans lequel ce bébé veut être conçu. L’OMS préconise tout particulièrement de s’intéresser à la femme et à tous les freins secondaires qui peuvent l’empêcher de mener à bien une grossesse.

Les freins secondaires, ce sont tous les éléments environnementaux, les circonstances, l’état émotionnel et la santé globale ainsi que les antécédents familiaux, les éventuels traumatismes etc… Ces freins secondaires ne sont malheureusement pas pris en charge et quand ils le sont ils sont pris en charge d’une manière qui convient à trop peu de femmes (généralement on vous proposera une prise en charge psychologique que peu de femmes plébiscitent même si cette aide est très compétente).

Le groupe de femmes que nous sommes, en tant que femmes ayant vécu la difficulté de conception et l’ayant dépassée, nous avons choisi de mettre en place une aide qui répondait davantage à nos besoins.

Nous avons donc mis au point un accompagnement :

  • à distance : vous avez déjà souvent beaucoup de rendez-vous médicaux à gérer. Ici, nul besoin de vous déplacer pour être aidée ! Tout se passe par  téléphone et par mail depuis le confort de votre domicile, où que vous soyez sur le globe  !
  • qui ne mobilisera qu’une demi-heure de chacune de vos journées ! Même les plus occupées d’entre nous peuvent se libérer 30 minutes chaque jour
  • qui vous apportera des réponses aux questions que vous vous posez
  • qui vous permettra de mieux vivre l’attente et de mieux gérer les déceptions des tentatives qui ne débouchent pas sur la grossesse
  • et enfin, probablement le plus important : qui vous permettra d’agir et de guider concrètement et efficacement votre corps vers l’arrivée de la grossesse

 

Au cours de nos essais de bébé, nous avons testé beaucoup de choses et très peu de choses nous ont aidées dans la prise en charge de l’attente. 
Sauf une chose : l’approche de rééquilibrage par l’audio et les exercices issus des thérapies brèves orientées vers le résultat que nous avons compilés dans le programme en ligne qui est  à votre disposition pour vous aider à obtenir une meilleur réponse fertile : l’Approche en 4 Étapes pour l’Arrivée de votre Grossesse

Lorsque nous étions en essais de bébé, nous avons toutes été très atterrées de constater les limites de l’aide médicale. Nous étions persuadées que l’aide médicale était LA solution. Et quand ses résultats ont été limités pour nous nous étions totalement perdues !

Bien entendu il ne s’agit pas ici de critiquer l’aide médicale qui est une avancée extraordinaire et qui est absolument indispensable dans de très nombreux parcours d’essais aujourd’hui mais il s’agit simplement de parler de ses limites.  Avant d’aborder la question des limites de la médecine nous tenons d’ailleurs à féliciter le monde médical et les chercheurs pour tout le travail qu’ils effectuent chaque année pour aider les femmes à donner la vie. Leur métier n’est pas facile et ils sont trop souvent décriés alors qu’ils font de leur mieux et manquent de formation d’un point de vue de la prise en charge émotionnelle et psychologique des patientes et des couples.

Ceci étant dit, on ne peut pas parler fertilité sans aborder la question de l’infertilité inexpliquée par exemple. L’infertilité inexpliquée (nous préférons parler de difficulté fertile persistante) signifie que l’aide médicale n’a pas pu déboucher sur l’arrivée de la grossesse alors que d’un point de vue clinique (comprendre physique) cette grossesse est possible.

Malgré toutes les découvertes, il y a encore de nombreux mystères non élucidés par la médecine comme par exemple le fait de savoir pourquoi votre corps va faire mûrir tel follicule en ovocyte plutôt qu’un autre. A un autre niveau, la médecine ne peut par exemple pas déterminer la manière dont votre corps va réagir à tel ou tel traitement. Il y a des normes mais chaque corps a ses propres subtilités. Pire, votre corps va réagir d’une manière aujourd’hui à un traitement et il ne réagira pas de la même manière à ce même traitement à un autre moment. Pour vous assurer la meilleure réponse fertile possible, mieux vaut donc vous reposer sur des éléments qui vous permettront d’agir sur cette qualité de réponse corporelle.  C’est justement ce que nous aidons les femmes à faire quand elles bénéficient d’une aide médicale : nous les aidons à guider la réponse de leur corps dans la meilleure direction possible lors de chaque cycle d’essai. C’est ainsi que nous voyons des femmes qui n’avaient jamais été enceintes après des Fécondations In Vitro (FIV) successives et finalement présenter une réponse tout à fait honorable après que nous leur ayons montré comment préparer leur corps au protocole avec les techniques naturelles que nous enseignons.

Nous avons parlé des limites de la médecine, voyons maintenant quels sont les éléments qui peuvent en diminuer l’efficacité. Et de manière plus globale, si vous ne bénéficiez pas d’aide médicale, voyons quelles sont les choses qui peuvent indirectement diminuer vos chances d’être enceinte.

Comme nous avons accompagné plus de 22 000 femmes depuis 2004, nous avons pu mettre à jour des freins secondaires très récurrents :

  • Le stress de manière générale : il est bien connu pour impacter négativement à différents niveaux. Chez les femmes qui vivent ce stress de l’intérieur, il peut souvent se traduire par des troubles de l’ovulation ou par des troubles de la muqueuse utérine (troubles de l’endomètre telle que l’endométriose par exemple). Les audios de stimulation de rééquilibrage que nous fournissons dans le programme “Réussir à avoir mon bébé” favorisent une diminution de l’impact négatif du stress et donc favorisent la diminution de ces troubles et un meilleur effet des soins médicaux reçus
  • La carrière professionnelle peut constituer un frein à l’arrivée de la grossesse. Si elle est réussie et avancée, la femme peut nourrir des craintes inconscientes par rapport au bébé qu’elle souhaite pourtant avoir de tout coeur. Cela peut créer un vrai blocage. Nous rencontrons souvent ce frein chez les femmes accomplies professionnellement. Le manque de temps dans leur vie joue également
  • L’absence de carrière professionnelle ou les problèmes financiers peuvent créer des craintes liés à l’avenir, craintes qui peuvent se transformer là aussi inconsciemment, en freins
  • Les difficultés dans le couple ou la peur du changement que constitue l’arrivée d’un bébé peuvent être des éléments freinants également
  • Des traumatismes physiques vécus par le passé peuvent constituer un frein (opération chirurgicale, malformation, accident, etc…). Cela sera d’autant plus impactant si le problème physique est survenu dans les organes génitaux ou dans les organes liés à la reproduction
  • Une précédente grossesse qui s’est mal passée à un niveau ou un autre ou si l’arrivée du bébé a causé des problèmes à un niveau ou un autre
  • Une précédente interruption de grossesse, voulue ou accidentelle peut ête la source de freins
  • Les mamans qui veulent avoir un xième bébé se heurtent souvent au manque de place dans leur emploi du temps pour ce xième bébé. Cela constitue un frein évident
  • Celles qui essayent de faire un bébé dans un cadre “hors norme” peuvent se créer un blocage par rapport à ce cadre, même si elles sont consciemment tout à fait sûres de vouloir ce bébé dans cette absence de norme (nous pensons à celles qui décident de faire un bébé toutes seules ou à celles qui font un bébé avec une autre femme)
  • Nous avons aussi constaté que le rapport à la maman est à étudier dans les cas de difficulté persistante. Que le rapport à la mère soit bon ou mauvais d’ailleurs. Ce qui peut vous tirer vers le bas c’est une relation trop forte à la maman. Nous avons pu établir des liens et des solutions avec l’aide de notre psychanalyste et établir chez plusieurs femmes pour qui nous soupçonnions un tel blocage que ces actions favorisent grandement l’arrivée de la grossesse

Nous avons conscience que vous allez peut-être trouver qu’ils sont vraiment secondaires. Nous ne les avons pas établis de manière arbitraire ou volontaire. Ce sont les freins qui sont apparus très récurrents pendant que nous aidions les femmes à sortir de l’attente. Dans la plupart des cas, vous ignorez que vous souffrez de freins secondaires. Surtout si votre situation fertile présente également des limites physiques chez vous et/ou chez votre conjoint. Dans ce cas, vous pensez simplement que ces limites sont peut-être la condamnation de vos essais.  Si vous saviez le nombre de femmes que nous avons accueillis qui en étaient à cette conclusion et qui ont finalement fêté l’arrivée de la grossesse et parfois, à la surprise de tous, sans que l’aide médicale soit disant absolument nécessaire n’ait eu le temps d’être  à nouveau apportée !

Bien sûr, nous ne vous disons pas que vous devez penser qu’il en sera de même pour vous ni que vous n’aurez pas besoin de l’aide médicale finalement. Ça, nul ne le sait. mais ce que nous savons c’est que nous recommandons à toute femme qui essaye de concevoir d’entamer un travail sur les freins secondaires pour s’assurer que ces freins invisibles ne ruinent pas ses essais de bébé mois après mois ou protocole après protocole !

Vous pouvez tout à fait vous reconnaître dans un ou plusieurs éléments et pourtant réussir à avoir votre bébé sans avoir agi volontairement sur ces freins. Mais force est de constater que dans la plupart des cas, ces freins secondaires peuvent constituer une réelle entrave à l’arrivée de la grossesse.

Il faut savoir que quand la grossesse tarde vraiment trop à venir, agir sur ces freins peut être ABSOLUMENT NÉCESSAIRE pour enfin augmenter vos chances de vivre la grossesse désirée. Ces freins secondaires peuvent en effet devenir de vrais obstacles à l’arrivée de la grossesse.

Nous recommandons donc aujourd’hui à chaque femme qui essaye de concevoir un bébé et qui se heurte à une attente de plus de 18 mois un travail sur ces éléments freinants et nous offrons à chacune qui le souhaite les éléments pour le faire au sein de l’Approche en 4 étapes pour l’Arrivée de la Grossesse ou au sein des Ateliers “En finir avec l’attente”.

Les freins secondaires sont quasi évidents pour celles qui vivent une infertilité inexpliquée : médicalement parlant tout est en place mais malgré tout, la grossesse qui peut arriver d’un point de vue purement physique n’arrive pas.  Souvent ces femmes se retrouvent en protocole d’aide médicale à la procréation (AMP) par que faire.

La présence de freins secondaires  rend bien souvent l’aide médicale reçue peu efficace. Parce que aussi poussée que soit cette aide, c’est votre terrain fertile qui doit prendre en charge les derniers éléments qui vont permettre la nidation et le bon développement embryonnaire, puis le développement foetal jusqu’au 9ème mois.
Si les mécanismes responsables de cela ne sont pas en place chez vous, rien n’y fera.

Pour bien comprendre pourquoi la médecine ne peut pas toujours être la solution, il faut voir votre terrain fertile comme la terre d’un jardin

Nous aimons ce parallèle qui permet de bien comprendre les mécanismes :
Si vous avez un jardin dont la terre n’est pas de qualité suffisante, vous aurez du mal à obtenir des belles plantes, même si vous choisissez avec soin les meilleures graines ou les meilleurs engrais.
Si rien ne peut pénétrer la terre parce qu’elle est dans de mauvaises conditions, rien ne se passera avant longtemps.

Votre corps est comme la terre du jardin. L’aide médicale est plutôt comme les engrais et fournit parfois-même la graine.
Si votre corps n’est pas dans des conditions optimales ou nécessaires pour tirer le meilleur de l’aide médicale, rien ne se passera.
La difficulté qui se passe au niveau du corps, c’est que contrairement à la terre d’un jardin, on ne peut pas aisément mesurer l’état du terrain fertile. La seule façon de se rendre compte que ce terrain n’est pas optimal c’est de se rendre compte que l’attente se prolonge encore et encore au fur et à mesure des tentatives.
Et si l’aide médicale ne parvient pas à débloquer la situation, c’est que ce terrain est vraiment à rééquilibrer à un autre niveau. Cela sera d’autant plus le cas si les échecs se succèdent et que l’aide médicale s’affine et est de plus en plus poussée sans que la grossesse ne survienne pour autant.  A ce moment, ne pas intervenir sur les éventuels freins secondaires c’est vous exposer à vous entendre dire à un moment par votre équipe médicale qu’il n’y a plus rien à tenter au niveau médical.

Imaginez le nombre de femmes qui se trouvent dans cette situation : l’aide médicale aurait peut-être pu être plus efficace si leur corps étaient mieux préparés à en tirer le meilleur avec un travail de rééquilibrage interne tel que celui que nous proposons. Les résultats ne sont pas garantis mais quand on connaît les bénéfices de la relaxation sur le corps cela vaut vraiment le coup d’essayer !

Mais préparer le corps n’est pas toujours chose aisée. En effet, il faut les bons outils pour pouvoir agir sur ces freins secondaires. La volonté ou le désir de les écarter ne suffisent que très rarement malheureusement parce que ces freins relèvent de mécanismes inconscients.
Si vous essayez de concevoir naturellement et que vous ne bénéficiez pour le moment d’aucun traitement médical, l’exemple du jardin fertile s’applique tout autant pour vous. Dans votre cas, la graine et l’engrais, vous l’aurez compris, proviennent de la semence de votre conjoint. Quelle que soit la qualité de la semence de votre conjoint, si votre terrain fertile n’est pas prêt à se mettre en route, la grossesse n’arrivera pas ou aura du mal à arriver.

En revanche, si votre terrain fertile est bien équilibré, la grossesse arrivera aisément lors des rapports que vous aurez en période fertile (le moment idéal reste 24 à 48 heures avant l’ovulation, quand votre glaire est plus abondante et moins épaisses. Et pour plus de simplicité, retenez qu’un rythme de rapports tous les 3 jours en dehors de la période des règles suffit pour cadrer l’ovulation quel que soit le moment où elle se produit au cours du cycle ! C’est bien pratique pour se libérer des tests d’ovulation et des courbes de température en permanence surtout si elles ne sont pas demandées par votre médecin ;-) Vous serez bien plus efficace en agissant pour votre rééquilibrage fertile plutôt qu’en étant un détecteur d’ovulation. Cela vous rassure mais n’augmente pas forcément vos chances au final si votre corps n’est pas en mesure de se mettre en route pour la grossesse.

De manière générale, retenez que si votre terrain fertile est bien préparé, vous aurez de meilleures chances d’être enceinte. Si vous avez des freins physiques, il vous faudra bien sûr bénéficier de l’aide médicale adaptée dont votre corps saura tirer le meilleur puisque votre terrain fertile sera plus réceptif

En cas de troubles physiques chez vous ou chez votre conjoint, l’aide médicale vous aidera à contourner les faiblesses physiques et votre corps, prêt à se mettre en route, saisira cette aide pour effectivement se mettre en route pour la grossesse. C’est aussi simple que cela !

C’est sur cette base que les 2 spécialistes que nous avons rencontrées et qui nous ont fait entamer une démarche de rééquilibrage fertile interne nous ont conseillé de le faire. Cela a fonctionné pour nous. C’est sur cette même base que nous avons décidé en 2004 de commencer à conseiller cette approche de rééquilibrage aux autres femmes qui essayaient d’avoir un bébé et qui avaient décider de faire tout ce qui était en leur pouvoir pour changer cet état de choses !

Les nombreuses naissances célébrées par les femmes qui essayaient sans succès qui suivent notre programme nous encouragent à penser que l’action de rééquilibrage telle que nous la proposons répond réellement à un besoin du corps féminin pour une meilleure réponse fertile.

 

 De plus en plus de femmes nous demandent à bénéficier de l’Approche en 4 Étapes pour l’Arrivée de leur grossesse. Elles savent que c’est ce qui fonctionne le mieux.

 Nous les accueillons avec plaisir et vous accueillerons également avec plaisir s’il reste des places. Cliquez sur le bouton pour vérifier s’il reste des places :


*Notez que le fait de suivre toutes les recommandations de notre programme d’aide à la conception ne garantit nullement la réussite. Cependant, en plus de ce que vous faites par ailleurs, le programme et ses outils vous permettront d’augmenter très significativement vos chances d’être enceinte.  Nous vous fournissons des ressources qui ont fait le succès de la plupart. Nous donnons le meilleur de nous-même pour vous aider mais tout intervenant de 4BFS ainsi que l’association déclinons toute responsabilité quant aux effets et résultats que vous allez obtenir. L’utilisatrice est seule responsable de l’utilisation des ressources pour son projet de bébé. Nous recommandons aussi le recours aux spécialistes adéquats. Nos spécialistes vous conseillent et vous guident mais il est important que vous soyez accompagnée par des spécialistes qui vous consultent et suivent votre évolution.

Partenaires